Gwen Saulnier
Psychopraticien à Montpellier

Assise derrière son ordi, elle tapote comme elle respire. Elle blague et parle à des milliers d’utilisateurs en même temps. Mais quel est son don ? La grande prêtresse du congrès virtuel de l’EFT se livre mais pour une fois pas en live.

Quand on voit Maria la première fois sans écran interposé, le premier adjectif qui vient c’est douceur. Installée à la terrasse d’un café parisien, la suédoise de 47 ans,  fondatrice du Congrès Virtuel d’EFT, accepte de se dévoiler, sans filtre, ni écran.

D’ailleurs, les écrans, elle en a côtoyé. Grâce à un DESS d’informatique, elle se lance dans le grand bain de la toile pour palier au fameux bug de l’an 2000, pour le compte d’une marque d’automobile. La souris dans une main, l’autre sur le clavier, elle sent toutefois son esprit s’aventurer ailleurs. Les bagnoles c’est bien beau mais la vie l’appelle ailleurs. « J’en avais ras-le-bol des futilités des voitures, j’avais envie d’humain, sans vraiment avoir d’idée arrêtée ». Que cela ne tienne, son envie tient la route. Elle feuillette alors un catalogue de formation en 2006 et se prend d’amour pour la sophrologie. Elle se forme alors à la discipline tout en alliant son job de geek à cliques. Elle donne sa première consultation « à une employée de La Poste qui avait un gros réseau ». Pas assez toutefois pour rendre pérenne l’activité, qui reste très modeste dans son petit village au fin fond de la France…

Mais la sophro fait bouger son moi profond. Tant et si bien que tout valse en elle et autour d’elle. Son process de remise en question fait vaciller son couple et sa réflexion plus large sur la vie. Mais qu’à cela ne tienne, elle la prend en main pour affronter peurs et  ses…allergies. Car le déclic EFT vient grâce à son matou « j’ai fait une crise d'allergie à mon chat. N’ayant pas de médicaments sous la main, j’ai pensé à l’EFT et en dix minutes, mon état était réglé ». Bien que la technique fonctionne parfaitement, elle se tâte pour la proposer en cabinet  « mes clients allaient me prendre pour une folle avec ces tapotements ! ». Mais l’amour est plus fort que le qu’en dira-t-on et elle prend à bras le corps, les points, et les tapotements.

L’EFT apporte une double libération: en tant qu’outil de transformation, et en plus, l’EFT l'affranchit des limitations géographiques. Maria commence à proposer des consultations Skype avec des clients de toute la Francophonie. C’est ainsi que murit son désir de faire connaître cette méthode au plus grand nombre…  

En 2011, au fond de son garage « avec un ADSL d’escargot », elle réussit à mobiliser 6 000 auditeurs virtuels pour le premier Congrès Virtuel Francophone d’EFT. Une pionnière !

Pendant ce temps, elle fait la connaissance de Noëlle Cassan, son acolyte du congrès virtuel, par le biais d’un forum. « Nous sommes complémentaires. Je suis une fonceuse, Noëlle me tempère » avoue Maria. Depuis 2012, elles animent en tandem le congrès. Ce dernier prend six mois d’organisation dans l’année. Et oui ! l’événement dure quelques jours mais pour tout mettre en œuvre, il s’agit d’un travail acharné de toute une équipe. « C’est devenu une entreprise désormais ».

Avec toute l’humanité qu’elle peut accueillir depuis son appartement en région parisienne. « Le virtuel permet de se retrouver, malgré les distances. Il y a un véritable lien qui se crée ». A ce jour, près de 100 000 personnes ont suivi les aventures des intervenants. Des centaines de milliers de tapotements transformateurs ont eu lieu depuis la création du Congrès Virtuel EFT.

Fière de l’accomplissement et de la pérennité de la manifestation, Maria se consacre également à son autre activité, celle de Réalisatrice en développement personnel et professionnel.

Maria accompagne des centaines de personnes dans toute la Francophonie vers « plus de confiance, plus de conscience et plus d’énergie afin d’accomplir leurs missions et mieux vivre au quotidien ». Ingénieur bien-être comme elle se plaît à le mentionner, elle explore constamment des manières innovantes de mettre les nouvelles technologies d’Internet au service du développement personnel. « Mes outils de prédilection: sophrologie, EFT, écoute, intuition, humour pour une transformation profonde, en toute légèreté … ».

Maria aspire a être un modèle de réussite pour les femmes, quelque chose qui manque, selon elle, dans le paysage du web francophone actuellement. Elle donne régulièrement des conférences et anime des séminaires à Paris et sur le Web. Elle sent désormais la plume qui l’émoustille. Elle écrira un livre, un jour.... Mais rien de défini pour le moment. En attendant, elle poursuit son action de bienfaitrice de l’EFT.

http://www.mariaannell.com

http://www.leCongresEFT.com


Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Medoucine

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.