Gwen Saulnier
Psychopraticien à Montpellier

Le site www.gwensaulnier.fr est temporairement désactivé...

Si vous êtes le propriétaire de ce site, merci de contacter rapidement l'hébergeur.

  • Hébergeur : Simplébo
  • Site : www.simplebo.fr
  • Téléphone : 01 84 17 49 76

Le cancer ? pas un combat

Qui ne connaît pas quelqu’un confronté au cancer aujourd’hui ?

La maladie n’est pas uniquement génétique ou due au hasard. Selon des recherches, le cancer résulte, entres autres, du stress et des émotions non exprimées. Vous pouvez agir sur votre environnement pour reprogrammer vos cellules grâce à l’EFT. Et ce, afin de vous accompagner dans votre libération émotionnelle, un facteur clé qui ouvre la porte à la sérénité afin de recouvrer le bien-être de l’esprit donc du corps.

L’annonce tonne encore dans votre esprit. Vous avez un cancer. Un vilain mot diront certains. Entre la peur et l’injustice, vous vous sentez condamné à mener une bataille. « Je vais me battre contre ce cancer et mener ce combat ». Mais cette phrase reprise par les proches, amis et même personnel soignant qui revient souvent, est en fait un non-sens.

Un combat c’est une guerre contre un envahisseur étranger. Or les cellules cancéreuses ne sont pas un corps étranger. Ce sont nos propres cellules qui ont « muté ». Si nous combattons notre maladie nous déclarons la guerre contre notre propre corps.

Le programme sérénité vous accompagne dans ce cheminement délicat. Entre EFT, sophrologie, méditation et relaxation, votre esprit sera libéré de ses émotions. Et la libération émotionnelle est d’un grand soutien pour la suite.

Mais, en premier lieu, il s’agit d’accueillir la maladie. Il ne s’agit pas de voir la vie en rose. La première étape d’une guérison intérieure est l’accueil de ce qui est. Cela ne signifie pas subir ou ne rien faire. Bien au contraire.

Vos expériences de vie sont parfois douloureuses, voir plus. Résister ou les combattre ne font que renforcer votre douleur physiologique, émotionnelle ou psychique.

Un cancer, c’est une blessure. Cela résulte d’un amas de répression d’émotions. Julien Drouin, médecin, en est intimement convaincu. Après avoir connu dans sa famille trois cas de cancer survenus après des stress émotionnels, il s’est penché sur l’étude du lien entre le stress psychologique et le cancer. « Très souvent, lorsqu’autour de moi quelqu’un déclarait un cancer et que je posais la question : « Y a-t-il eu un stress non exprimé les mois précédant le diagnostic ? », la réponse était « oui » : divorce, accident, conflit, etc. Attention, je ne suis pas en train de dire que tous les cancers sont liés au stress, évidemment non. Il y a de nombreux facteurs à prendre en compte". Au fur et à mesure de ses recherches et après avoir interrogé de nombreuses personnes, il se rend compte que cette question était rarement posée, et que sa prise en charge n’était pas systématique. "J’ai donc cherché une technique de psychologie qui permette de libérer les émotions non exprimées » argue-t-il. Il fait connaissance avec la psychoénérgie et l'EFT. "Avec l’EFT, il y a activation de la voie parasympathique via la libération d’un neurotransmetteur. Ce dernier active la prolifération des cellules souches saines et tumorales". De là en découle un bien-être.

Grâce à ses recherches et à sa formation, j’ai élaboré une stratégie globale d’utilisation de l’EFT dans le programme sérénité. Pour que le cancer ne soit pas un combat mais une étape au sein de votre vie.


Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Medoucine

Connexion