Gwen Saulnier
Psychopraticien à Montpellier

Depuis quelques temps, le body positive ou l’art d’aimer son corps tel qu’il est (ou autrement s’accepter telle que je suis) émerge. Mais pas facile de s'accepter comme nous sommes, tant le cerveau déteste le changement.

Le body positive est un mouvement né en 1996 ayant pour but de pousser les gens à adopter une attitude d’indulgence, mais aussi d’affirmation vis-à-vis de leurs corps.

Il se concentre sur la construction de l’estime personnelle grâce à l’amélioration de l’image de soi. Il cible l’ensemble des corps, de toutes formes et de toutes tailles. Ce qui est parfois délicat tant les magazines regorgent de tiges affamées aux visages fermés. Devant tout cet étalage de pseudo-beauté, il est parfois vraiment difficile de s’aimer et de s’accepter.

Et cela nous vient de très loin. De notre habitus, selon le concept de Bourdieu. En gros, de tout ce que nos parents ont mis à l’intérieur de nous depuis notre naissance.

Évidemment, certains enfants ne sont pas aimés ou acceptés, dès le début. Comment peuvent-ils s’aimer?

Pour la majorité́ d’entre nous, il est vrai que nous avons été́ aimés dès notre plus jeune âge par nos parents. Choyés même. Nos parents comblent nos besoins.

Mais très vite, nous allons devoir nous adapter aux attentes extérieures. Être un enfant sage, bien travailler à l’école, bien s’habiller, et bien et tenir et manger à table. Finir son assiette, ne pas faire de bruit. Et nous nous adaptons, car en tant qu’enfant, il est d’ordre de la survie (selon notre cerveau) pour que nos parents continuent à s’occuper de nous. Mais une fois adulte, nous continuons à entretenir cette exigence envers nous-mêmes. Nous sommes souvent plus exigeant avec soi-même qu’avec les autres. Cela correspond aux messages que nous avons ramenés de notre enfance.

Deux petites voix font alors leur apparition. L’une qui va vous inciter à ne surtout pas changer « parce-que ce corps, on le connait depuis des années et que l’on s’en sort pas mal même si on affiche 5, 15, 25, 30, 40 kg et plus, en trop » et l’autre qui aimerait procéder au changement « parce-que tu comprends, je me plairais mieux dans un 44 plutôt qu’un 50 ou parce-que j’aimerais être en meilleure santé en me délestant de mes bourrelets ».

Et au quotidien, ces voix se donnent le change. Sauf que je le rappelle, le cerveau ne supporte pas le changement. Sortir de sa zone de confort, est une position dans laquelle il déchante.

Nous avons tou(te)s de bonnes raisons conscientes ou inconscientes de ne pas changer et continuer à nous « auto-flageller ». En EFT (technique de libération émotionnelle) on nomme cela, les inversions psychologiques. On ne lâche pas nos croyances car elle nous protègent. Et beaucoup d'entre nous n'en n'ont certainement pas conscience. Nos actes sont à 80 % définis par notre inconscience justement.

Ne pas s’accepter c’est être encombré(e) émotionnellement. Et nous avons tou(te)s nos problèmes à gérer. Pourquoi alors continuer à avoir une mauvaise estime de soi ? Parce-que bien souvent, nous sommes typiquement dans les croyances limitantes. « je suis moche et grosse », « mes chevilles sont affreuses », voir même « je ressemble à une baleine, vache...(et autres mots si poétiques...) ».

Comme rapporté plus haut, il s’agit d’un ensemble de connaissances, de pensées ou de modes de vie inculqués dans la plus tendre enfance. En d’autres termes, il s’agit de nos convictions par rapport à la vie.Elles peuvent constituer une barrière psychologique qui nous freine dans notre quête vers la réussite.

Mais alors, comment inverser la tendance ? En prenant le pouvoir pour travailler dessus pour les remplacer par des croyances dynamisantes. Commencez déjà par aborder votre moi profond par la psychologie positive. Ayez de la douceur pour vous. Vous êtes conçu(e) comme cela, vous êtes un cadeau de l'univers au fond, et le fait de déjà lire cet article, c’est un grand pas pour votre bien-être...


Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Medoucine

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.